Service social indépendant à vocation associative

Assistant social Libéral, pour qui ? pour quoi ?

« Je m’inquiète du changement pour les impôts (prélèvement à la source), j’aurais besoin d’aide pour remplir ma déclaration d’impôts »
« Des papiers, des papiers !! Je n’y arrive plus avec toute cette paperasse, je ne sais plus comment faire »
« Je me sens seule, je n’ose plus sortir de chez moi, j’aimerais voir du monde mais je suis bloquée, j’ai perdu confiance »
« J’aimerai me loger à pas trop cher, mais je ne veux pas passer pour « un cas social » »
« Un artisan a mal posé mes fenêtres, quels sont mes droits ? est ce que je dois porter plainte ? »
« Mon conjoint vient de décéder, je me perds dans les formalités administratives »
« J’ai eu plusieurs employeurs, comment réunir les informations nécessaires et remplir mon dossier de retraite ? »
« Mes parents vieillissent, et perdent en autonomie, cela m’inquiète ! J’ai peur qu’ils ne soient plus en sécurité à leur domicile…Quelle est la solution la plus adaptée pour eux ? »
« Je ne parviens plus à gérer mon budget, j’ai des dettes, je suis en train de me noyer »
« Je ne maîtrise pas bien la langue française. Je souhaite être aidé dans la lecture de mon courrier, dans la rédaction de mes lettres et être accompagné dans mes démarches. »
« Mon conjoint ne me respecte pas, il me crie dessus et sur les enfants...parfois il me fait peur ! j’aurais besoin de conseils »
« Mon frère fait n’importe quoi avec son argent et ses papiers, Il est fragile et influençable, et traîne avec des gens pas fréquentables…Il a besoin d’aide ! j’ai entendu parler de la tutelle…qu’est-ce que c’est ? Cela pourrait-il l’aider ? »
« Mon enfant est handicapé, la prise en charge au quotidien est compliquée…j’ai besoin d’être épaulé pour le lien entre tous les professionnels »
« Je suis motivé à trouver un emploi, mais je me sens dépassé dans mes recherches, j’ai besoin d’être accompagné dans mes démarches »
« Après 25 d’ans au travail, je me retrouve en invalidité, mon entreprise ne peut pas me reclasser ! Que va-t-il m’arriver ? Quel est mon avenir ? Quels sont mes droits ? J’aurais tellement besoin de soutien… »

VOUS VOUS RETROUVEZ DANS CES QUESTIONNEMENTS ? NE RESTEZ PLUS SEUL-E !

Pour vous accompagner, vous pouvez faire appel à un-e Assistant-e de Service Social

Les missions d'un-e Assistant-e Social-e , la théorie

Définition précisée par la réforme du Diplôme d'Etat en 2005 :

« L’assistant de service social agit avec les personnes, les familles et les groupes par une approche globale pour :

  • améliorer leurs conditions de vie sur le plan social, sanitaire, familial, économique, culturel et professionnel,
  • développer leurs capacités et faciliter leur place dans la société,
  • mener toute action susceptible de prévenir ou de surmonter leurs difficultés.»

L'assistant de service social accompagne donc tout citoyen qui en exprime le besoin à surmonter ses difficultés, en l'aidant à mobiliser toutes ses compétences. L'objectif est de permettre à ce citoyen de trouver les propres clefs de sa réussite et de rester autonome et épanoui dans une société où il est parfois difficile de trouver sa place.

La première étape est l'écoute et la reprise de confiance.

L'assistant social est formé à l'expertise sociale, c'est-à-dire qu'il vous aide à analyser votre situation de manière globale. Il fait le point sur vos difficultés mais aussi sur vos capacités, vos points forts, sur les ressources de votre entourage : familial, amical, professionnel, institutionnel, associatif... Ce bilan permet parfois de changer de regard sur sa propre situation, en ne voyant plus seulement ses difficultés mais aussi et surtout ses forces. Vous avez des ressources, il faut vous en servir. Et pour les aspects plus difficiles, le professionnel est là pour vous apporter son soutien et sa connaissance technique.

L'assistant social est un guide qui met ses outils à votre disposition. Il vous accompagne dans la compréhension des dispositifs, dans l'accès à vos droits, dans vos relations avec les institutions. Il allie ses compétences aux vôtres, en respectant votre personnalité et votre rythme. Il fait les choses avec vous et pas à votre place, avec votre accord, quand vous êtes prêt.

Il travaille dans un cadre éthique et déontologique. Il veille au caractère bienveillant de ses interventions auprès de vous, en toute confiance et sans jugement. Il est soumis au secret professionnel dont le but est de protéger les informations que vous lui confiez.

L'assistant de service social doit être titulaire d'un Diplôme d'Etat. La présence de ce diplôme est contrôlée par les institutions qui emploient un assistant social. Si vous sollicitez un assistant de service social en libéral, exigez qu'il vous présente ce diplôme. Personnellement, j'ai fait le choix de vous proposer mon DE sur la page d'accueil de ce site avec également mon enregistrement auprès de l'Agence Régionale de Santé, qui m'autorise à exercer dans le département de l'Ardèche.

L'assistant social agit au niveau individuel mais également avec des groupes, en menant des actions collectives.

Le travail au quotidien, exemples concrets

Un assistant social travaille avec des personnes qui lui confient certains aspects de leur situation personnelle. Que sont-ils en droit d'espérer?

- une grande qualité d'écoute; Il doit inspirer confiance;

- du respect, de la patience, aucun jugement de valeur, d'aucune sorte;

- des qualités de rédaction, si nécessaire ou d'intervention quelle qu'elle soit dans un délai très court, avec un retour sur les démarches effectuées clair, concis et rapide

- un sens avéré de la pédagogie: savoir rendre accessible une information, savoir clarifier et ordonner des démarches à accomplir pour accéder à l'objectif recherché...

Au niveau des compétences espérées, je citerai (liste non exhaustive):

- des connaissances vérifiées et éprouvées,

- une réelle capacité d'adaptation (à l'interlocuteur, à la situation, à la demande...)

- un sens de la diplomatie confirmé (l'assistant social est un négociateur)

- de la réactivité

La mission la plus connue de l'assistant-e social-e est celle de "s'occuper des papiers", on l'appelle d'ailleurs "la dame-papiers" et tant pis pour les hommes 😉

A l'image d'une série française des années 80, on l'appelle parfois "Pause café"... Au delà du côté anecdotique, rencontrer 1 AS, c'est effectivement se poser, et faire une pause et laisser au professionnel le temps de vous aider. C'est globalement vrai dans les groupes constitués, dans le milieu scolaire ou dans les entreprises, là ou l'AS est présent, par exemple pour l'entreprise "sur les lieux mêmes du travail" (Code du Travail).

une autre mission bien connue et reconnue est celle de venir en aide aux personnes rencontrant des difficultés financières, par le biais de différentes aides, par un accompagnement à la gestion du budget, ou par des conseils adaptés à la situation de la famille.

Mais son action est bien plus large.

Toute personne peut faire appel à un-e assistant-e social-e, même si elle n'est pas en difficulté financière.

Exemples...

Les missions d'un-e assistant-e social-e sont différentes selon l'institution pour laquelle il-elle travaille. L'assistant-e social-e exerçant à la CAF aura des missions liées à la famille, celle ou celui travaillant au sein de la sécurité sociale accompagne les assurés en situation de maladie, de handicap, de perte d'autonomie. Ce sont des assistants sociaux dits "spécialisés". L'assistant-e social-e du conseil départemental a des missions plus générales, un peu comme un médecin généraliste.

En libéral, le champ d'intervention est très vaste.

Voici un premier exemple qui touche de plus en plus de personnes :

Ghislaine et Jean s'inquiètent pour leurs parents âgés : " Nos parents sont-ils en sécurité à leur domicile ?  Et s'ils ne peuvent plus rester dans leur maison, quelle est la solution la plus adaptée à leur situation ? Quelles démarches avons-nous à faire pour chercher un établissement, pour constituer les dossiers d'inscription et de demande d'aide financière ? Car cela revient très cher. Pouvons-nous nous faire aider?"

Ghislaine et Jean peuvent tout à fait faire appel à un-e assistant-e social-e pour les accompagner. En complément de l'intervention des AS du conseil départemental, des CCAS (communes) ou des CLIC (centre local d'information et de coordination), l'assistant-e social-e libéral-e pourra leur proposer un accompagnement personnalisé pour les guider dans le choix des hébergements possibles sur leur territoire (maison de retraite, famille d'accueil, foyer logement, ...), dans la constitution des dossiers et dans leur liens avec les différents professionnels.

Annick quant à elle est préoccupée par la situation de son frère : " Mon frère a toujours été fragile et vulnérable. Mais en ce moment c'est pire. Il ne se soigne plus, il ne fait plus aucun ménage dans son appartement, il s'isole, n'ouvre plus son courrier et ne paye plus ses factures. Toute la journée, il traîne devant le supermarché avec des gens pas fréquentables. Je suis très inquiète. Je fais du mieux que je peux pour l'aider mais je ne peux pas tout faire toute seule et les démarches administratives sont parfois compliquées."

Pour aider son frère, Annick pourrait très bien faire appel à 1 AS du conseil départemental pour évaluer la situation globale de son frère, s'il accepte de la rencontrer!

L'assistant-e social-e évaluera les besoins réels de son frère, sa demande, et proposera les solutions les plus adaptées : premier soutien moral afin de lui faire reprendre confiance et de le ramener progressivement vers le soin, accompagnement au budget, demande de prise en charge pour une aide à domicile, assistance administrative, et si les difficultés psychiques ou physiques sont trop importantes, elle pourra guider le frère d'Annick vers une démarche de demande de curatelle.

Si le frère d'Annick est très isolé et réticent à un accompagnement social classique, Annick pourrait solliciter un entretien auprès d'un assistant social libéral afin d'amorcer une première rencontre, renouer un premier lien avec un professionnel, avant de l'orienter vers les circuits classiques gratuits.

Voilà 2 exemples courants qui illustrent l'accompagnement global que peut mener 1 AS, mais tout comme un médecin généraliste, les actions peuvent être aussi diverses que les demandes.

N'hésitez pas à lui demander son aide, l'AS vous dira si votre demande est de son ressort, et si ce n'est pas le cas, sa connaissance du territoire lui permettra de vous orienter vers l'interlocuteur compétent.

Pourquoi faire appel à un assistant social libéral ?
  • Par souci de discrétion ou pour ne pas être catalogué

Certaines personnes ne souhaitent pas solliciter les services sociaux classiques de peur d'être stigmatisées "cas social" ; elles préfèrent faire appel à un professionnel qu'elles estiment neutre et discret, exerçant chez elles, donc dans un endroit où elles ne pourront pas être identifiées.

  • Pour plus de réactivité et de souplesse dans la programmation des rendez-vous

Dans les services classiques, il n'est pas toujours possible d'obtenir un rendez-vous rapidement et à un créneau qui vous convienne. Or votre demande est urgente et ne peut pas attendre.

Je vous garantis ma réactivité et vous propose des consultations à domicile modulables en fonction de vos disponibilités sur des créneaux horaires qui prennent en compte la vie d'aujourd'hui.

  • Parce que vous exigez un accompagnement privilégié, régulier, et respectueux de votre rythme

Parce qu'il est difficile d'avoir à faire à des professionnels différents auxquels il faut réexpliquer sa situation, je vous propose une relation privilégiée où je serai votre référent.

Prendre le temps et placer la dimension humaine au cœur de l'intervention sont également des gages de votre réussite.

  • Parce que vous voulez choisir votre professionnel

Dans le cadre des services sociaux classiques, le professionnel vous est imposé.

En libéral, vous pouvez choisir.

  • Parce que vous désirez davantage de maîtrise dans le contenu des interventions : un accompagnement sur mesure où vous êtes complètement acteur

Dans le cadre du libéral, c'est vous l'employeur, c'est vous qui décidez. Même si je travaille avec les partenaires sociaux locaux, je suis indépendant de leurs commandes institutionnelles ou politiques.

Je vous propose un accompagnement personnalisé, adapté à vos demandes spécifiques.

Vous pouvez TOUT me demander, j’accéderai à vos souhaits dans la limite toutefois de mes missions et du cadre éthique et déontologique. A tout moment vous pouvez modifier notre plan de travail et même stopper les consultations. Vous êtes pleinement acteur.

  • Pour un accompagnement de proximité

La plupart des assistants sociaux se déplacent à votre domicile quand ils le peuvent et s'ils le peuvent.

Moi je fais le choix d'intervenir toujours chez vous, dans votre monde, là où vous avez vos repères, là où vous vous sentirez en sécurité.